Voyage pédagogique à Cracovie

Du 13 au 16 février, les élèves des classes de Terminales générales de l’institution Lamartine, ont participé à un voyage scolaire à Cracovie (Pologne), encadrés par trois professeurs

Ce voyage s’inscrit dans une question du programme d’histoire portant sur les mémoires de la Seconde guerre mondiale et participe à un projet dont l’objectif est de retracer le parcours des enfants de la colonie d’Izieu, déportés et assassinés à Auschwitz.

La visite des camps de concentration et d’extermination d’Auschwitz a été un moment fort du voyage pour que les élèves comprennent le processus d’extermination planifié par les nazis et se saisissent de l’horreur du génocide.

Le voyage a aussi permis de visiter le quartier juif de Kazimierz, le ghetto de Cracovie et le musée Schindler

Lors du voyage, les élèves avaient la mission de prendre des photos afin d’organiser une exposition accompagnée d’un débat auxquels seront conviés les parents, les différents intervenants ainsi que les enseignants et le personnel de l’établissement.

Les professeurs d’histoire à l’initiative du projet et accompagnateurs remercient les élèves pour leur investissement dans ce projet enrichissant pour la construction de leur parcours citoyen et de leur culture historique.

Nos remerciements vont également à la Fondation pour la mémoire de la Shoah, à la région Rhône-Alpes- Auvergne et à l’APPEL pour leur soutien financier précieux.

Témoignages d’élèves :

Témoignage de Myriam (TL)

« Je dirais que ce voyage en Pologne m’a profondément touchée. Évoquer la mort, l’extermination de millions de personnes durant quatre jours, fut très éprouvant. Très lourd. Et pourtant, ce fut à mes yeux un voyage indispensable en ces temps de résurgence des idées d’extrême-droite.

Je m’étais préparée à être très émue au milieu des baraquements d’Auschwitz, mais au moment même, rien… si ce n’est une sorte de sidération. Ce n’est que plus tard, après mon retour en France, que j’ai éprouvé ce qui peut s’apparenter à un choc post-traumatique. Revenir à la vie « normale » après ce voyage fut très dur. Depuis, ma vision du monde qui m’entoure a beaucoup changé. Être confrontée à l’horreur la plus abjecte m’a ouvert les yeux sur l’abîme de cruauté et d’absurdité où l’homme peut plonger. J’ai perdu toute naïveté, et je sais que de tels actes pourraient être à nouveau commis. Cette peur m’a prise aux tripes.

Aujourd’hui, je veux m’engager à ce que tout, dans mon œuvre artistique, dans ma future vie de famille, dans ce que je suis, s’oriente vers l’harmonie entre l’homme et l’homme et entre l’homme et la nature. »

Cracovie Auschwitz lycée lamartine Belley 2020 terminales

Témoignage d’Ambre (TL)

« Les images et les odeurs des terres polonaises resteront à jamais gravées en moi… En marchant sur les traces de mon passé, j’ai pu me rendre compte à quel point l’Homme est malheureusement capable d’ignominie. J’ai été bouleversée du début jusqu’à la fin ; Auschwitz comme le reste de la Pologne sont des endroits impressionnants que nous nous devons de transmettre aux générations suivantes. Mais le plus dur pour moi, a été le moment de quitter les camps, de quitter le pays, sous une lumière de chance et d’espoir… »

Cracovie Auschwitz lycée lamartine Belley 2020 terminales

Témoignage de Fabio (TES)

« Je trouve que ce fut une expérience très utile pédagogiquement pour approfondir nos connaissances sur la solution finale et sur la déportation. La visite du camp de concentration et d’extermination d’Auschwitz a permis de reconstituer l’histoire des enfants martyrs d’Izieu assassinés dès leur arrivée au camp. De plus, les visites du quartier juif de Kazimierz et du musée Schindler ont permis de comprendre ce qu’a été l’histoire de la ville de Cracovie et de sa communauté juive pendant la Seconde guerre mondiale. »

Témoignage de Marjorie (TS)

« Ce voyage a été pour moi une réelle prise de conscience sur ce qui a été fait durant l’histoire mais aussi sur la société actuelle. En effet, le témoignage cours mais intense d’un rescapé d’Auschwitz a véritablement, pour moi, marqué un tournant dans le voyage tout comme le fait de se retrouver face aux chambres à gaz dont on nous parle depuis si longtemps dans les livres et dans les cours d’histoire. J’ai pu pendant ces quelques jours comprendre un peu mieux la culture juive. Je me suis rendue compte que j’en savais très peu. Ce voyage a donc été très fort en émotions et chargé de messages de tolérance. Il restera à jamais gravé dans ma mémoire et aura changé ma vision du monde. Un grand merci et bravo aux professeurs organisateurs du voyage !! »

Les commentaires sont fermés